Oui au vote stratégique *

Par Raymond Gravel ** – 30 août 2012

Que faire? Annuler notre vote, en cochant toutes les cases des candidats de notre circonscription? Non, ce serait laisser à la minorité le droit de choisir. Voter pour un tiers parti, parce qu’on n’aime pas le chef des trois partis qui se font la lutte? Non, car le seul parti qui serait perdant dans cette situation, c’est le PQ, car les tiers partis sont tous souverainistes. Ce ne serait pas équitable pour le PQ.

Des chefs de parti nous promettent mer et monde et tentent de nous gagner à leur cause. On nous dit qu’il nous faut voter; que chaque vote compte et que c’est notre devoir de citoyen de nous prévaloir de ce droit démocratique. Est-ce vrai tout ça? J’en doute de plus en plus.

Françoise David, une femme que je respecte beaucoup, dit que voter pour Québec solidaire n’enlève rien au Parti québécois. Dois-je rappeler à Mme David que son parti est souverainiste et qu’elle-même se présente dans une circonscription où le député sortant est nul autre que Nicolas Girard, souverainiste fort respecté et aimé de la population? Comment peut-elle prétendre qu’elle ne nuit pas au PQ?

Elle propose un changement dans le système électoral. Je suis tout à fait d’accord. Il nous faut la proportionnelle à tout prix. Pour que notre vote compte. Dans le système actuel, si nous choisissons le Parti vert, Québec solidaire ou Option nationale, nous perdons notre vote, et le vainqueur de l’élection ne tiendra même pas compte du pourcentage obtenu par ces partis. C’est tellement vrai qu’actuellement, au fédéral, Stephen Harper, majoritaire, agit en roi et maître, même s’il n’a obtenu que 15% du vote au Québec. Et on ose dire qu’il s’agit de démocratie. C’est sûrement un facteur important du cynisme de la population à l’égard de la politique.

À la présente élection, il y a une situation particulière où trois partis se font la lutte: le Parti libéral, le Parti québécois et la Coalition avenir Québec. Les sondages nous montrent que rien n’est gagné et que tout peut arriver. Comme le PQ est légèrement en avance, Jean Charest a déclaré au débat des chefs que Françoise David avait fait bonne figure, non pas parce qu’il le pense vraiment, mais parce que Québec solidaire gruge des votes au PQ.

Il en est de même pour François Legault. En sachant que la population n’est pas intéressée à perdre un autre référendum sur la souveraineté, il dit haut et fort qu’il voterait Non à une autre consultation populaire, mais, en même temps, il ne défendra pas l’unité canadienne. Comme tactique pour s’attirer autant les fédéralistes que les souverainistes, c’est de l’hypocrisie pure et simple.

Que faire? Annuler notre vote, en cochant toutes les cases des candidats de notre circonscription? Non, ce serait laisser à la minorité le droit de choisir. Voter pour un tiers parti, parce qu’on n’aime pas le chef des trois partis qui se font la lutte? Non, car le seul parti qui serait perdant dans cette situation, c’est le PQ, car les tiers partis sont tous souverainistes. Ce ne serait pas équitable pour le PQ.

Voilà pourquoi, dans le système actuel, pour l’élection du 4 septembre, comme souverainistes, il nous faut faire un vote stratégique: je peux très bien ne pas aimer Pauline Marois, je peux apprécier au plus haut point Françoise David et je peux davantage me reconnaître dans le nouveau parti de Jean-Martin Aussant, je me dois de voter pour le PQ pour m’assurer que François Legault ne soit pas élu et pour qu’enfin, nous puissions nous débarrasser de la corruption et de la collusion d’un Jean Charest usé à la corde.

Arrêtons de nous leurrer avec notre pseudo-démocratie! Après l’élection du 4 septembre, que quelqu’un se lève et obtienne 15% d’appui de la population et exige, non pas un référendum sur la souveraineté, mais bien un référendum sur le mode de scrutin, pour une vraie démocratie et une plus grande participation des citoyens aux décisions qui les concernent. Je suis convaincu que ça suscitera l’intérêt de toute la population et le cynisme disparaîtra.

Sources

* http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201208/29/01-4569393-oui-au-vote-strategique.php

* http://www.lapresse.ca/

** Raymond Gravel : L’auteur est prêtre dans le diocèse de Joliette et ex-député bloquiste de Repentigny.

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Comments are closed.