Le rapatriement de la Constitution de 1982 était-il un coup d’État? *

Par Lia Lévesque – La Presse canadienne – 8 avril 2013

MONTRÉAL – Dans son ouvrage «La bataille de Londres – dessous, secrets et coulisses du rapatriement constitutionnel», l’historien Frédéric Bastien laisse entendre que le rapatriement de la Constitution de 1982 aurait été ni plus ni moins qu’un coup d’État, parce qu’il aurait violé la règle de la séparation des pouvoirs juridique et législatif.

L’auteur y lève le voile sur le rôle important et méconnu du juge en chef de la Cour suprême, Bora Laskin, dans le rapatriement de la Constitution. L’historien parle même d’un rôle secret du juge Laskin.

M. Bastien a pu révéler ces informations grâce à la documentation obtenue du Foreign Office à Londres et grâce à des entrevues réalisées avec des acteurs de l’époque, puisqu’au Canada, le Conseil privé s’est refusé à lui donner toutes les informations demandées. Du Canada, il n’a obtenu que des documents caviardés.

Et alors que l’ancienne première ministre britannique Margaret Thatcher vient de mourir, l’historien affirme qu’elle a joué un rôle pour modérer l’empressement et l’appétit de Pierre Elliott Trudeau, qui voulait obtenir le rapatriement de la Constitution avec une charte des droits, peu importe l’opinion des provinces, et malgré les réticences en Grande-Bretagne.

Selon M. Bastien, il y avait une ouverture certaine face à un éventuel Québec souverain de la part de certains acteurs en Grande-Bretagne, bien qu’il n’ait jamais été question de le dire ouvertement, afin de ne pas offusquer le Canada.

Sources

* http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/04/08/rapatriment-constitution-1982-coup-etat_n_3038142.html?utm_hp_ref=canada-quebec

* http://quebec.huffingtonpost.ca/

Commentaires fermés

Filed under Uncategorized

Comments are closed.