Des États-Unis à la France, les plus riches sont plus riches et les pauvres plus pauvres *

Par Mathilde Golla** – 26 avril 2013

Le patrimoine des 7% d’Américains les plus riches a augmenté de 28% en 2 ans, tandis celui des autres a reculé de 4%. En France, le niveau de vie a progressé pour les 5% de la population la plus aisée et diminué pour les autres.

Des deux côtés de l’Atlantique, les inégalités se creusent avec la crise. Entre 2009 et 2011, le patrimoine moyen des 7% d’Américains les plus riches a progressé de 28% là où il a diminué de près de 4% pour le reste de la population, selon les chiffres du cabinet Pew Research.

Ainsi, les 8 millions de ménages les plus aisés possédaient en moyenne 3,2 millions de dollars en 2011 contre 2,5 millions en 2009. À l’inverse, les 93% d’Américains les moins privilégiés, soit 111 millions de familles, ont vu leur patrimoine passer de 133.817 dollars en 2011 à 139.896 en 2009. Les 7% d’Américains les plus riches ont ainsi globalement accumulé 5600 milliards de dollars de plus entre 2009 et 2011 là où le reste de la population a perdu 600 milliards de dollars.

Des évolutions qui s’expliquent principalement par la composition des patrimoines. La fortune des plus aisés est principalement constituée d’actions et de titres financiers, or la valeur de ces actifs a progressé entre 2009 et 2011. L’indice S&P 500, composé des 500 premières entreprises américaines, a grimpé de 34% sur ces deux années. À l’inverse, les avoirs des plus modestes reposent avant tout sur leurs biens immobiliers dont les prix ont diminué sur la période considérée. L’indice des prix de l’immobilier a reculé de 5% entre 2009 et 2011, affichant une chute de 26% depuis 2006.

Ces chiffres illustrent avant tout l’existence d’inégalités de plus en plus fortes outre-Atlantique. Selon ce rapport, la très large majorité des Américains possédaient, en 2011, 24 fois moins que leurs compatriotes les plus aisés, ce ratio était de 18 fois avant 2009. Plus édifiant encore, 7% de la population possédaient en 2011 non plus 56% de la richesse du pays, comme en 2009, mais 63%.

La moitié des Français détiennent 93% des richesses

À titre de comparaison, en France, les 10% de ménages les mieux dotés concentrent 48% de la masse totale de patrimoine brut. Les 10% de ménages les mieux dotés possédaient au minimum 552.300 euros d’actifs, alors que les 10% les plus modestes se contentent au maximum de 2700 euros, soit 205 fois moins, souligne l’Insee. «Entre 2004 et 2010, les inégalités de patrimoine se sont accrues, le rapport entre le patrimoine moyen des 10% de ménages les mieux dotés et celui des 50% les moins dotés ayant augmenté de près de 10%», constate l’Insee. Début 2010, la moitié des ménages vivant en France déclarent posséder plus de 150.200 euros de patrimoine et détiennent ainsi 93% des avoirs (financiers, immobiliers et professionnels, bijoux, œuvres d’art, etc.).

Et dans l’Hexagone aussi les inégalités se creusent. Selon une étude de l’Insee qui porte sur l’année 2010, le niveau de vie des 5% plus aisés a progressé de 1,3%. À l’inverse, les 30% les plus pauvres ont vu leurs revenus diminuer de 1,3% à 1,6%. En France, les inégalités sociales restent plus mesurées que chez les Américains. L’Insee souligne que le système de protection sociale a amorti l’augmentation des inégalités. Ainsi les allocations chômage et les transferts sociaux (prestations familiales, allocations logement, minima sociaux) «ont atténué les écarts d’évolution d’un bout à l’autre de la distribution».

Sources

* http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/04/26/20002-20130426ARTFIG00449-des-etats-unis-a-la-france-les-riches-sont-plus-riches-et-les-pauvres-plus-pauvres.php

* http://www.lefigaro.fr/

** journaliste spécialisée en économie – compte twitter : @mathgolla

Commentaires fermés

Filed under Uncategorized

Comments are closed.