Crise budgétaire aux États-Unis??? *

Par Serge Charbonneau ** – 4 octobre 2013

La crise budgétaire US prend beaucoup de place dans l’Actualité.
Parfois, on pourrait même se demander si cette crise est volontaire pour distraire des autres dossiers où l’empire a perdu du lustre.

Est-ce une crise réelle ou artificielle ?
Bien difficile de trancher.  Cependant, une chose sûre, nous vivons depuis plusieurs années avec une économie qui n’a plus beaucoup de contacts avec la réalité.

Avant l’économie était significative.  Le dollar était convertible en or, le travail valait plus que la sueur d’une machine et les matières premières avaient des prix conformes à leur utilité.  Puis il y a eu la spéculation, l’entrée en bourse de titres virtuels basés sur du futur exploitable et une technologie phénoménale mise au service des profits capitalistes plutôt qu’au service de l’Être Humain.
 
Aujourd’hui, ce sont uniquement les banques, les pétrolières et les exploiteurs de besoins vitaux (exemple: Monsanto)  qui semblent garder la cote.  Voir la propagande capitalisteVoir l’éveil citoyen.  On se fait voler «légalement» (!!!) et par les banques et par les pétrolières.

Les banques… !
Incroyable et honteux de voir ces profits faramineux.  Honteux parce que ces banques emploient des ordinateurs, ne produisent «absolument» rien et volent littéralement tout le monde.  Mais nos brillants analystes économiques tombent en pâmoison devant leurs spectaculaires profits.  Des profits HONTEUX.
Il faut être larbin pas à moitié pour ne pas dénoncer ces gigantesques sommes volées aux petites gens de plus en plus dans le besoin.

On nous parle de l’État «providence».  Un terme bien choisi pour nous ENDOCTRINÉ intensément et quotidiennement à NE PAS VOULOIR LE PARTAGE.

La concentration du capital est devenue tellement intense que rien ne va plus.  Les gouvernements (ou plutôt ce qu’il en reste) n’ont plus les « moyens » !   La dette de tous les Pays capitalistes est abyssale.

La dette US est de 17 mille milliards !
L’an passé elle était de 16 000 milliards.
L’évolution de la dette est assez fascinante.  On remarque qu’elle était plutôt stable jusqu’en 1971 et que par la suite, c’est une montée en flèche.

L’évolution de la dette« Le 15 août 1971, le président Richard Nixon change complètement la donne du système monétaire international en annonçant la fin de la convertibilité du dollar en or. »

Outre ce tournant dramatique majeur de 1971, notre système d’économie capitaliste qui nous gérait avait eu ses bases mises en place en 1944, à Bretton Wood.

« En 1944, les accords de Bretton Woods avaient mis en place un système de changes fixes entre les monnaies et l’or ou le dollar, la clé de voûte du système étant la possibilité de convertir, selon une parité fixe, le dollar en or (35$ l’once d’or).  »

C’est tout juste après la Deuxième Guerre mondiale que les principaux Pays capitalistes (États-Unis et Angleterre) ont mis en place, à Bretton Woods leurs puissants outils qui sévissent encore aujourd’hui, soient, la Banque Mondiale (BM), le Fond Monétaire Interntional (FMI) et un organisme de contrôle du commerce international, «Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce» le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) devenu en 1995 l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). 
Trois tentacules capitalistes servant d’outils d’exploitation internationale et de contrôle économique (et politique) contraignant pour les Pays sous-développés obligés à devenir «clients».

Mais depuis quelques années, surtout depuis 2008, on constate que le capitalisme a atteint son point de non-retour.  Ses adeptes, fidèles à la religion capitaliste, par leur soif littéralement insatiable de richesse, mènent leur système d’exploitation à l’implosion.   Le capitalisme semble râler ses derniers râlements.  Les premières victimes seront les démunis (ils le sont déjà), pensons aux conditions de prestations de chômage et au des pensions.  La misère dans nos Pays capitalistes est en croissanceElle croît au même rythme que la croissance des banques.

Hier, une femme s’est fait abattre par la police de Washington.  Ces gens ne savent pas blesser, ils savent tuer.  On nous dit de façon magnanime que le bébé qui était dans l’automobile où sa mère a été tuée est sain et sauf.  On dit que la femme était en post-partum !  On dit ce qu’on veut bien nous dire comme histoire.  
Quel était l’état financier de cette femme ?  De son conjoint ? Quel futur voyait-elle pour son enfant ?  Pourquoi voulait-elle dire deux mots au Président et à ses « élus » ?   Nous ne le saurons jamais.  Voyez le brillant journalisme de notre société d’État!  Nous nous contenterons de son Post-Partum.

Avec cette crise capitaliste, il risque d’avoir de plus en plus de femmes en « post-partum » (SIC).  Il risque d’y avoir beaucoup plus d’hommes en « post-partum » (sic).
Bien que cela ne transpire pas dans les médias, il semble que le peuple des États-Unis se réveille.  Ils ont atteint leur degré d’inconfort qui les sort de l’indifférence.  Le clan de Ron Paul (Reclaim the Republic, Restore de Constutition), celui qui fut littéralement contraint au mutisme lors de la campagne à la chefferie républicaine, risque de prendre les armes.  Il est possible que la violence aux ÉU devienne plus généralisée et aille jusqu’à la guerre civile.  Un pronostic farfelu ?  Peut-être, mais en tout cas une crise de «valeurs» économiques bien réelle.

P.S.:  On aurait aussi pu parler des paradis fiscaux et du fameux G20 de Londres.
On nous prend pour des caves et force est de constater qu’avec l’endoctrinement quotidien auquel nous sommes soumis associée à l’information «véritable» pratiquement inexistante sur nos médias de MASSE, nous le sommes devenus.

Sources

* http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/crise-budgetaire-aux-etats-unis/

* http://www.les7duquebec.com/home/

** http://www.les7duquebec.com/author/sergecharbonneau/

Commentaires fermés

Filed under Uncategorized

Comments are closed.