On n’a pas voté pour ça*

Par Denis Blanchette** – 26 avril 2014

Derrière son titre impressionnant, la nouvelle selon laquelle les « conservateurs ont réalisé 82% http://hda-quebec-info.com/?p=2649de leurs promesses électorales » cache une multitude d’actions controversées mises de l’avant par le gouvernement de Stephen Harper. Gageons que s’il avait annoncé toutes ses intentions pendant l’élection de 2011, le parti conservateur n’aurait même pas réussi à se faire élire.

Pas de trace dans le programme conservateur de la promesse de faire travailler les Canadiens deux ans de plus avant d’avoir droit à leur pension du Canada. Ni de la promesse de saccager le programme d’assurance emploi et d’affaiblir nos économies régionales et saisonnières.

Dans le bilan conservateur, ce qui fait le plus mal, ce n’est pas ce qu’ils avaient annoncé et qu’ils ont effectivement livré, mais bien leurs gestes posés en prenant un soin jaloux de cacher leurs intentions.

Est-ce que les militaires ont voté pour la fermeture des bureaux d’Anciens combattants Canada qui offraient du soutien aux soldats qui ont servi notre pays?

Est-ce que la région de Québec a voté pour laisser le port polluer impunément l’air de Limoilou sans que le gouvernement ne lève le petit doigt?

Est-ce que la population a voté pour que le gouvernement de Stephen Harper coupe 36 milliards de dollars dans les transferts fédéraux en santé? Devant les listes d’attente qui s’allongent au même rythme que la population vieillit, j’en doute fortement.

Est-ce que les personnes âgées et à mobilité réduite, de même que nos propriétaires de PME ont voté pour l’élimination de notre service postal à domicile, doublé d’une augmentation drastique du prix du timbre?

Nos travailleurs, qui ont cotisé au Fondaction et au Fonds de solidarité, ne savaient pas que les conservateurs s’attaqueraient à leur fonds de retraite en éliminant les crédits d’impôt aux fonds de travailleurs.

Rappelons-nous aussi que les générations futures payeront cher la décision des conservateurs de renier la signature du Canada au protocole de Kyoto. Encore une fois, rien dans le programme conservateur ne permettait d’imaginer une telle rebuffade.

Personne n’a voté pour que les conservateurs présentent une réforme électorale vouée à piper les dés en leur faveur pour l’élection de 2015.

Vous le voyez, la liste est longue et je pourrais continuer encore longtemps.

En marketing, il y a des lois contre la fausse représentation.

En démocratie, tout semble permis lorsqu’on obtient une majorité avec moins de 40% d’appuis. Mais en 2015, le Québec et le Canada pourront répondre en chœur : « On n’a pas voté pour ça ».

Sources

* http://quebec.huffingtonpost.ca/denis-blanchette/on-na-pas-vote-pour-ca_b_5207842.html

* http://quebec.huffingtonpost.ca/

** Denis Blanchette, député NPD de Louis-Hébert : Diplômé en sociologie et journalisme de l’Université Laval, Denis Blanchette a travaillé pendant près de 30 ans pour le gouvernement du Québec, notamment en occupant un poste de conseiller en veille stratégique pour le bureau du Dirigeant principal de l’information.

 

 

Commentaires fermés

Filed under Uncategorized

Comments are closed.