Où ? Quand ? Comment ?

Où ? Quand ? Comment ?

Telle  sont les questions que nous devons nous poser avant de planifier un quelconque voyage.  Où serons-nous en sécurité  et à l’abri d’un attentat terroriste ?

Pour avoir déjà visité la ville de Tintin et la ville des Lumières, ces villes  ne sont plus des destinations dans mes projets.  Pour un certain temps, le Canada et les USA demeurent des possibilités et selon l’actualité, ce sont encore des pays sécuritaires : du moins en théorie, quoique les USA ont déjà connu certaines horreurs.

Nous pouvons présumer qu’un jour ou l’autre  “le plusss meilleur pays au monde“ sera aussi la cible du terrorisme. Notre ancien Canadian Prime minister a fait en sorte de mettre son Canada et mon Canada sur la sellette internationale en jouant son style va-t-en guerre se prenant pour une G.I. Jo des temps modernes.

Montréal ou Toronto ou Vancouver vivront-ils ce que Bruxelles, Paris et trop de villes ont connu ? Nos deux océans, nos hivers rigoureux et nos puissants voisins du Sud sauront-ils nous protéger contre un tel fléau devenu une norme dans la réalité géo-politique mondiale ? Le Canada est-il à l’abri ? Et pour combien de temps ?   Où et Quand ???  Le comment restant à déterminer.  Allons savoir.

Les pays commanditant  ces attentats sont connus, mais les grandes puissances sont incapables de freiner la démence de ces pays.  Même le Canada de Stephen Harper a fourni des armes : 24 milliards de $ à l’Arabie Saoudite en matériel militaire, pays hautement démocratique et où les droits de l’homme sont une priorité, comme nous le savons tous.

Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté nous a dit le Christ.  Ça sera pour un 30 février prochain dans la semaine des quatre jeudis.   Caliméro a toujours raison : C’est trop injuste, pauvres de nous.   Une preuve de plus nous est donnée : la démence des hommes est illimitée.

Friedrich Wilhelm Nietzsche (note 1) affirmait en 1886 : la démence est rare chez les individus, elle est la règle en revanche dans un groupe, un peuple, une époque.  129 ans plus tard, il n’est plus permis d’en douter.  Le monde est malade en étant très respectueux envers mes semblables.  Je suis Bruxelles.

Le commun des mortels est maintenant une cible facile  où il est : l’actualité nous le démontre trop régulièrement.

Benjamin Franklin a affirmé qu’un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité  ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.

Notre petit canard a encore raison : Pauvres de nous.  (Bernard Fournelle – Le 26 mars 2016)

Note 1 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Nietzsche

 

 

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>