Encore une fois

Encore une fois

C’est au tour de Dallas à faire l’actualité : la routine quoi. Une tuerie de plus chez nos voisins du sud.  Après les noirs, ce sont des policiers blancs qui servent comme cible aux apprentis cowboys.  Les USA sont devenus un Far West d’une mer à l’autre. Rien de bien surprenant à cette situation.  Nous retrouvons plus d’armes à feu qu’il y a de citoyens. 357 millions d’armes pour  317 millions habitants. (chiffres de 2011selon les données officielles)

Au Québec, selon la GRC,  il y aurait plus ou moins 495,000 permis pour une arme à feu pour près de 8 millions d’habitants. La plupart étant des armes pour la chasse. Aux USA,  les politiciens s’en lavent les mains.  Il n’y a pas de chiffres officiels sur les ventes d’armes aux États-Unis, ni de registre sur les propriétaires. La possession d’armes à feu est vue comme un droit constitutionnel qui ne saurait être restreint d’aucune façon. Il est aussi facile d’acheter une arme que d’acheter une pinte de lait aux USA.

L’industrie des armes et la NRA, National Rifle Association, le lobby des armes à feu répètent sans cesse qu’il faut s’armer pour des questions de sécurité, alors que depuis 30-40 ans, le taux de criminalité est en baisse.

Dallas était la nouvelle du jour : des morts et de nombreux blessés.  Demain, après demain, ça ne saurait tarder, une autre ville sera dans l’actualité.  La population américaine, le Parti Républicain, Donald Trump en tête, ne voient aucune urgence ou nécessité pour contrôler la vente et la possession des armes.

Ayant habité non loin de la frontière à Franklin Centre, près d’un petit village américain : Churubusco, dans l’État de New –York, il n’était pas rare de voir un citoyen avec un revolver à la ceinture qui dégustait sa grosse bière à l’hôtel, hôtel charmant du village, au demeurant.  Impressionnant et incompréhensible comme situation.

Alors pour connaître la prochaine tuerie, vous n’avez qu’à suivre les nouvelles à la télévision ou dans votre quotidien favori : où aura lieu cette tuerie  et combien d’innocentes victimes ?

The show must go on, dit-on en latin !!! (Bernard Fournelle – Le 9 juillet 2016)

 

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>