Des particularités du Québec

Au fil de nos recherches sur Internet nous identifierons des spécificités décrivant le Québec, des particularités qui font que le Québec est ce qu’il est.

Les ponts entourant (circulation routière) l’île de Montréal (18)

 Ponts enjambant le fleuve Saint-Laurent (7)

▪        Pont Honoré-Mercier

▪        Pont Champlain

▪        Pont Victoria

▪        Pont de la Concorde

▪        Pont du Cosmos

▪        Pont Jacques-Cartier

▪        Pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine

 

Ponts enjambant la rivière des Prairies (9)

▪        Pont Pierre Le Gardeur

▪        Pont Charles-De Gaulle

▪        Pont Pie-IX

▪        Pont Papineau-Leblanc

▪        Pont Ahuntsic

▪        Pont Médéric-Martin

▪        Pont Lachapelle

▪        Pont Louis-Bisson

▪        Pont Jacques-Bizard

 

Ponts enjambant la Rivière des Outaouais (2)

▪        Pont de l’Île-aux-Tourtes

▪        Pont Galipeau

 

Les plus hauts édifices de Montréal

Nom du bâtiment – Hauteur – Nombre d’étages – Année de construction

1.   Le 1000 de La Gauchetière – 205 m – 51 – 1992

2.   Le  1250 René-Lévesque – 199 m (230,4 m avec l’antenne) – 47 – 1992

3.   La Tour de la Bourse – 190 m – 47 – 1964

4.   La Place Ville-Marie – 188 m – 43 – 1962

5.   La Tour CIBC – 187 m – 45 – 1962

6.   La Tour de Montréal (stade olympique) – 175 m – 20 – 1987

7.   Le 1501 McGill College – 158 m – 36 – 1992

8.   Le complexe Desjardins Tour Sud – 152 m – 40 – 1976

9.   La Tour KPMG – 146 m – 34 – 1987

10. La Place Montréal Trust – 134 m – 30 – 1988

 

Des informations générales

▪         La population de la ville de Montréal est de 1 620 000 habitants (2006) et de 3 635 000 pour l’agglomération du Grand Montréal

•   La population du Québec est de 7 744 530 au 11 juillet 2009: 80% francophones – 12% allophones – 8% anglophones. Les minorités visibles forment près de 9% de la population

▪         La superficie de la ville de Montréal est de 365 km2

▪         La superficie de l’île de Montréal est de 482,8 km2

 

Le transport

▪         Il y a 4445 propriétaires de permis de taxi dans la ville de Montréal

▪         Le port de Montréal est le port le plus important de la côte Est de l ‘Amérique en ce qui concerne le transport par conteneurs dû au fait qu’il est le port de calibre international le plus rapproché du centre industriel de l’Amérique.

▪         Le métro de Montréal compte 68 stations  réparties sur 4 lignes

▪         Il y a 189 lignes d’autobus sur l’île dont 20 de nuit

 

Le climat

▪         Il neige environ 61 jours sur la ville de Montréal

▪         Durant ces jours, il tombe une moyenne annuelle de 226,4 cm. de neige

 

Des spécificités

•             Il y a environ 40 000 places de stationnement au centre-ville de Montréal.

•             La plus longue rue à Montréal est le boulevard Gouin avec ses 50 Km

•             Montréal compte plus de 7630 rues pour un total de 5617 Km de voies

de  circulation

•            La rue Saint-Paul (Vieux-Montréal) est  la première rue de Montréal,

tracée officiellement en 1673

•           Longue de plus de 11 km, la rue Sainte-Catherine est la plus grande

artère commercial

•          L’île de Montréal est dans un archipel qui compte plus de 400  îles.

•         Montréal est la deuxième plus grande ville francophone au monde  Il y a

eu plus de 7 339 000 touristes qui ont fait un séjour de plus de 24 heurs

en 2004.

 

L’éducation

▪          Il y a 11 établissements universitaires à Montréal dont quatre

grandes universités de calibre international : Montréal, UQAM,

McGill, Concordia

▪         Plus de 17 000 étudiants étrangers étudient dans une de ces universités

▪          Montréal est la deuxième ville en Amérique du Nord pour le

nombre d’étudiants par habitant

▪          Plus de 25 % des diplômes de niveau universitaires décernés au Canada le

sont à Montréal.

 

Le tourisme

▪   Montréal compte plus de 15 200 chambres d’hôtel, ce qui place Montréal la au

13e rang en  Amérique du Nord pour ce qui est du nombre de chambres d’hôtels

 

Les escaliers de Montréal

Pourquoi à Montréal, plusieurs duplex et triplex ont-ils les escaliers à l’extérieur? En effet, c’est une particularité paradoxale, considérant les froids, les gels, les neiges et la longueur des hivers au Québec. À Montréal, il neige parfois cinq mois par année,bon, c’était avant le réchauffement climatique.

Plusieurs des nouveaux résidants à Montréal, donc refusent de louer les appartements au premier étage où l’on doit monter à pied sous la neige sur les marches gelées.  Il y a des raisons cependant qui expliquent cette particularité bizarre et motivent l’usage des escaliers extérieurs.

D’abord, c’est le coût de chauffage qui est moins élevé parce qu’il ne faut pas chauffer l’espace entourant l’escalier. Mais ce facteur n’est pas le principal.  C’est surtout l’économie de l’espace intérieur qui oblige plusieurs duplex et triplex montréalais à se doter de ces colimaçons de fer forgé des formes les plus extravagantes.

C’est au XIXe siècle que la ville de Montréal adopte une loi, obligeant les promoteurs à laisser un espace vert à l’avant du bâtiment, afin d’assurer aux quartiers ouvriers un minimum de verdure. En conséquence, les propriétaires des duplex et triplex ont moins d’espace pour le bâtiment. Quelqu’un trouve l’idée géniale de mettre les escaliers à l’extérieur. On récupère donc l’espace de la cage d’escalier pour les pièces, fait des économies en chauffage et créé une image d’une ville extravagante, unique du genre.

Le métro de Montréal

Le métro de Montréal est un moyen de transport public géré par la Société de transport de Montréal, organe public de l’Agglomération de Montréal. Il a été inauguré le 14 octobre 1966, durant le mandat municipal du maire Jean Drapeau. À son inauguration, le réseau ne comprenait que 26 stations réparties sur trois lignes. Il y a aujourd’hui 68 stations sur quatre lignes, donnant un total 66,25 km. Il dessert le centre, l’est, le nord de l’île de Montréal, une station débouche à Longueuil sur la rive-sud du fleuve Saint-Laurent et trois stations desservent la ville de Laval, en banlieue nord, depuis le 28 avril 2007.

 

Le Mont-Royal

Le Mont-Royal s’est formé il y a environ 125 millions d’années lors d’une intrusion souterraine de magma. Ce magma n’a pas atteint la surface terrestre et a figé en profondeur. La colline est apparue lors de l’érosion par les glaciers des roches sédimentaires avoisinantes, plus fragiles que la roche métamorphique formée par le contact du magma et de la roche sédimentaire. La montagne possède trois sommets : la Grosse Montagne (234 mètres), l’Outremont (211 mètres) jadis sous le régime français appelée Pain de Sucre et la Petite Montagne (201 mètres) ou mont Westmount.

Lors de son second voyage en 1535, après s’être arrêté le 7 septembre à Québec, Cartier remonte le Saint-Laurent jusqu’à Hochelaga, maintenant la ville de Montréal. Le 3 octobre 1535, il est accueilli à Hochelaga qu’il visite, puis il monte sur la montagne située à proximité, qu’il nomme Mont-Royal en honneur de son patron, le roi François Ier

La croix du Mont-Royal est une croix en métal érigée en 1924, haute de 31,4 mètres et qui couronne la montagne. Son illumination fut convertie à la fibre optique en 1992.

Cette colline appelée Mont-Royal par Jacques Cartier donna naissance à la ville qui en emprunta le nom : Montréal. Sous l’initiative du géologue Frank D. Adams, les collines de la plaine du Saint-Laurent entourant le Mont-Royal prirent le nom “montagnes royales“, soit mont Regii, version latine de Mont-Royal.

Aujourd’hui, le terme Montérégiennes désigne tout le groupe de collines marquant la plaine du Saint-Laurent. Le toponyme Montérégie désigne également une région sise au sud-ouest de la province de Québec et marquée de la présence des Montérégiennes.

La liste des collines montérégiennes, d’ouest en est, avec leur hauteur:

▪        Mont Royal, 233 mètres

▪        Mont Saint-Bruno, 218 mètres

▪        Mont Saint-Hilaire, 411 mètres

▪        Mont Saint-Grégoire, 251 mètres

▪        Mont Rougemont, 381 mètres

▪        Mont Yamaska, 416 mètres

▪        Mont Shefford, 526 mètres

▪        Mont Brome, 553 mètres

▪       Massif du Mont-Mégantic, dont le point culminant est le Mont Mégantic,

1105 mètres.

Le Mont Sutton fait partie des Montagnes Vertes (Appalaches), il est haut de 962 mètres

Le Mont Orford , fait partie des monts Sutton, Montagnes Vertes (Appalaches) et s’élève à 851 mètres d’altitude.

 

Les plus hautes montagnes du Québec      

1        Mont D’Iberville1652 m.

2        Mont Jacques-Cartier1268 m.

3        Mont Jacques Rousseau - 1261m

4        Mont Gosford - 1183 m.

5        Mont de la table  - 1173 m.

6        Mont Richardson - 1158 m.

7        Mont Raoul-Blanchard1180 m.

8        Mont Albert – 1150 m

9        Mont Logan1128 m

10     Mont Yapeitso1135 m.

11      Mont de la Québecoise1113 m.

12      Mont Mégantic1105 m.

13      Mont Veyrier1104 m.

 

La superficie du Québec est de 1 667 441 km2 : 3 fois la France – 40 fois la Suisse.

Le Québec dispose d’une des plus importantes réserves d’eau douce du monde, qui occupe 12 % de sa superficie totale. Il possède sur son territoire 3 % de l’eau douce renouvelable du globe, alors qu’il ne représente qu’un dixième de 1 % de la population. Plus d’un demi-million de lacs – dont 30 d’une superficie supérieure à 250 km2 – et 4 500 rivières déversent leurs torrents dans l’Atlantique, par le golfe du Saint-Laurent, et dans l’océan Arctique, par les baies James, d’Hudson et d’Ungava.

La densité de la population du Québec est d’environ 4,9 habitants par kilomètre carré, 80 % de sa population est principalement répartie au sud, près des rives du fleuve Saint-Laurent. Ainsi, en 2006, environ 1 873 971 personnes s’agglutinaient dans les 498 km2 de l’île de Montréal (pour une densité de 3 761,6 hab./km2).

L’appartenance religieuse au Québec

85%  – catholique

5%    – protestante

1.5% – musulmane

1.2% – juive

0.5% – boudhiste

1.5% – hindoue, sikh, autres religions

5%    – aucune appartenance religieuse

 

Les villes et villages au Québec

•       300 villages-paroisses

•       728 municipalités en régions

•       295 municipalités dans les agglomérations urbaines

•      30 agglomérations urbaines

 

31.12.2010

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Comments are closed.