La numérotation des routes au Québec: comment ça marche ? *

Par le CAA – Le 16 mai 2008

Pour plusieurs automobilistes, la numérotation des routes est simplement une façon de «nommer» les divers types de chemins qu’on emprunte. Mais en comprenant comment la numérotation élaborée par Transports Québec découle d’une logique assez rigoureuse, on ne la voit plus avec le même ?  En fait, les chiffres nous parlent.



Fleuve et points cardinaux



Voyons donc ce que les chiffres ont d’intéressant à nous dire. Tout d’abord, les numéros pairs sont utilisés pour les routes qui sont généralement parallèles au fleuve Saint-Laurent, tandis que les numéros impairs s’appliquent aux routes perpendiculaires au fleuve.

Les autoroutes sont identifiées par les numéros 1 à 99 et 400 à 999. De plus, ces numéros vont en ordre croissant du sud vers le nord et de l’ouest vers l’est. Donc, l’autoroute 20 nous dit qu’elle longe le fleuve, numéro pair, et qu’elle est située entre la 10 et la 40, ordre croissant du sud vers le nord.

Si les chiffres pairs 4, 6 ou 8 sont placés devant le numéro d’une autoroute, cela signifie que cette autoroute, par exemple la 640, contourne l’autoroute principale en question, la 40, et que chacune des extrémités de cette autoroute – la 640 – est reliée à l’autoroute principale, la 40. C’est ce qu’on appelle une autoroute de déviation. Dans cet exemple, il n’y a que l’extrémité est de la 640 qui est reliée à la 40, mais l’extrémité ouest est prévue pour. De même, un chiffre impair 5, 7 ou 9 devant le numéro d’une autoroute désigne une autoroute collectrice dont une seule extrémité aboutit sur l’autoroute principale. Dans la région de Québec par exemple, l’autoroute 540 relie Sainte-Foy à l’autoroute 40.



Routes principales et secondaires



Que nous disent les routes avec les numéros 100 à 199? Que ce sont des routes principales ou nationales. Elles utilisent également un ordre croissant de l’ouest vers l’est et du sud vers le nord.

Enfin, les routes secondaires dont les numéros vont de 200 à 299 nous apprennent qu’elles se trouvent au sud du Saint-Laurent, alors que celles qui portent les numéros 300 à 399 sont situées au nord du fleuve. Pour des raisons pratiques, les routes secondaires à numéro impair au sud du fleuve commencent dans la région de Montréal et vont en progression vers la Gaspésie. De même, au nord du fleuve, la numérotation commence en Outaouais pour continuer vers la Côte-Nord et finir en Abitibi.



Les sorties d’autoroute



Les sorties d’autoroute ont droit, elles aussi, à la même logique qui sert pour la numérotation des routes, c’est-à-dire en utilisant les points cardinaux auxquels on ajoute, dans leur cas, la notion de distance. Ainsi, selon l’orientation générale de l’autoroute, le point le plus à l’ouest ou le plus au sud est choisi comme début du kilométrage croissant. Par exemple, sur l’autoroute 20, la sortie Mont-St-Hilaire porte le numéro 113, ce qui signifie qu’elle se trouve à 113 kilomètres de l’extrémité ouest de la 20. Et si à partir de cette sortie vous roulez jusqu’à la sortie 177, cela indique que vous avez parcouru 64 kilomètres pour prendre la sortie Drummondville centre-ville.

Donc, au Québec, les numéros des sorties d’autoroute ne se suivent pas, à moins qu’il n’y ait qu’un kilomètre de distance entre elles, mais nous permettent de connaître le nombre de kilomètres entre chacune.
 


Le repère kilométrique



La plaquette de repère kilométrique indique à l’automobiliste la distance parcourue à partir du point d’origine de la route sur laquelle il circule. Ces plaquettes doivent être installées sur les autoroutes, du côté droit de la voie dans chaque direction. Le nombre inscrit sur les plaquettes doit être pair. Elles peuvent aussi être installées sur les autres routes où il y a des problèmes de repérage ou encore une absence de services sur 100 km de long. On les trouve alors du côté droit de la voie en direction ouest-est ou sud-nord. La distance est inscrite, dans ce cas, au dos de la plaquette pour être lue par les automobilistes venant en sens inverse.

Comme on le voit, le système de numérotation nous permet de visualiser la toile d’araignée que constitue le réseau routier du Québec. Les numéros des routes indiquent donc où vous vous trouvez par rapport aux points cardinaux et au fleuve, tandis que ceux des sorties vous informent de la direction – est, ouest, sud ou nord – vers laquelle vous roulez.

Sources

* http://monvolant.cyberpresse.ca/nouvelles/200805/16/01-18369-la-numerotation-des-routes-comment-ca-marche-.php

* http://www.cyberpresse.ca/

* http://www.caa.ca/home-f.cfm

* http://www.caaquebec.com/Accueil/

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Comments are closed.